• S'il était possible de récupérer tous les petits travers de chacun, nos côtés revers médaille, les bévues, les maladresses et les manques d'amour et de tendresse, alors peut-être pourrions-nous les  transformer en une fibre solide, tisser une toile souple et douce pour envelopper le monde? Une toile lavée aux rires des enfants et à la lumière du jour naissant, une peau de tambour pour y danser sur nos racines communes, puis y découper un vêtement sans coutures et, finalement, se reconnaître dedans...


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique