• deux destins réunis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                 photo HC

     

    Il est là, depuis un an déjà, attaché à cet arbre. Chaque jour, il entre par ma fenêtre et emplit la pièce de son énigme.

    Un matin il se trouvait là. Il n'est plus reparti.

    L'hiver, il s'est même prêté au jeu, aux yeux des photographes amateurs, emmitouflé dans son armure de neige, faisant le beau comme un caniche royal dans sa laine à pompons.

    Et l'arbre, lui, semble fier de cette prothèse amusante, rassurante, cette greffe bienfaisante.

    Peut-être s'imagine-t-il en arbre voyageur parcourant les rues le soir venu? Ou le vélo se prend-il pour une fleur?

    Quel mystérieux hasard les a mariés ainsi?

    Je me suis prise d'affection pour ce couple hétéroclite, éprise, oui, de ces saltimbanques de la destinée.

    Et soudain je me suis dit qu'un autre jour viendra où on l'arrachera à l'arbre qui se sentira nu, seul sans ce bras autour de ses hanches. Et si c'était l'arbre qu'on arrachait, laissant choir le vélo sur le côté de sa peine, perdu, déchu?

    Alors, je me suis empressée de les immortaliser. Photo de famille à mettre sur la table à café. Fenêtre miniature à contempler. Prendre une part de leur bonheur paisible et, égoïstement, me l'approprier.

    « ***le soleil dans l'oeil »

  • Commentaires

    11
    Dimanche 4 Juin à 15:36

    un tableau magnifique ,poème et photo..

    10
    Mercredi 27 Mai 2015 à 18:07

    Une association qui attire l'oeil quand elle dure dans le temps. C'est comme une installation artistique qui attise l'imaginaire ! Amitiés, Hélène. Carmen

    9
    Dimanche 3 Mai 2015 à 17:18

    Tu as bien fait... j'aime bien ce lien entre eux deux et la façon dont tu nous le présente.


    Merci, Hélène.

    8
    Jeudi 30 Avril 2015 à 21:22

    Tu as de la chance Hélène, tu as rencontré un arbre désirant faire un petit tour de vélo

    il met juste un peu de temps à se décider ...

    Tu sais l'échelle de temps des arbres n'est pas la même que la notre

    et un beau matin si tu ne vois plus l arbre ni le vélo c'est qu'il se sera enfin décider ... sourire

     

    Amitié Hélène*

    7
    Lorraine
    Jeudi 30 Avril 2015 à 16:52

    Tu t'es approprié ce bonheur, chère Hélène, mais tu nous l'offres à ton tour, comme une belle énigme dont nous cherchons l'issue. Qui a déposé le vélo contre l'arbre? Pourquoi le cycliste a-t-il disparu? A jamais?  Ou, distrait, a-t-i oublié le lieu sans jamais s'en souvenir?  Qu'importe, après tout! C'est toi qui a raison; l'essentiel, c'est l'arbre et le vélo, étroitement devenus amis depuis le temps qu'ils entendent chanter autour d'eux les saisons. Et leur désarroi immense si, un jour, l'idée vient à quelqu'un de les arracher à cet enlacement que rien ne laissait prévoir. .. 

    Merci, Amie, dont le coeur enchanté nous livre ses merveilles,

     

    Lorraine

    6
    Mercredi 29 Avril 2015 à 21:41

    merci pour cette histoire d'amour ... 

    bises et merci pour ta visite 

    5
    Mardi 28 Avril 2015 à 22:41
    erato:

    Un conte adorable , tes mots ont donné vie à ces deux amis qui savent apporter du bonheur, l'arbre par sa vitalité protectrice et le vélo par sa rapidité d'évasion.  Je pense que ton regard a vu cette amitié en couleur.

    Douce soirée, bises Hélène

    4
    Mardi 28 Avril 2015 à 17:14

    sans doute un vélo oublié par son propriétaire ou un vélo volé  et le vélo doit raconter ses voyages à l'arbre

    3
    Mardi 28 Avril 2015 à 09:12

    Un vieux couple en fait sur lequel s'attardent nos rêves... 

    2
    Mardi 28 Avril 2015 à 08:31
    eMmA

    J'ai bien observé ta photo. Longtemps, attentivement...

    Puis, hors du cadre, à sa droite, oui là, plus loin que l'écran, j'ai vu comme une ombre qui se dessinait.

    Petit à petit, elle est devenue un peu plus nette. Une subtile aura a commencé à se développer autour.

    Progressivement, elle s'est approchée du vélo en devenant multicolore. Elle l'a enfourché, joyeuse, communiquant la vie dans le paysage.

    Puis, elle s'est évanouie, et une photo couleurs est apparue.

    C'est ainsi qu'une nouvelle scène est parfois visible depuis ta fenêtre : un enfant, pédalant avec vigueur sur un tapis d'herbe verte, fait tourner son tricycle autour de l'arbre en fleurs...

    Merci Hélène, la fenêtre qui s'ouvre de chez toi à chez nous est un pont plein de surprises...

    A bientôt,

    eMmA

     

    1
    Mardi 28 Avril 2015 à 03:05

    Insolite ton histoire ! C'est vrai que les choses qui durent ainsi, comme ton histoire, font se poser mille questions.. A qui est il ce vélo ? celui qui la posé là, où est il ?? est il en vie ? Pourquoi n'est il pas venu le rechercher son vélo ?? ah zut tu m'a interpellé avec ton vélo là !!! bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :