• Triste et sereine à la fois

    Il était une fois une belle et grande dame, poétesse au cœur pur. Elle entra dans ma vie par la fenêtre de lumière, que l’on dit virtuelle. Elle resta pour prendre le thé, un thé au jasmin qui semblait être son préféré. Le parfum de cette fleur, d'ailleurs, me rappelle son âme dansante.

    On l’appelait Lorraine, elle s’appelait Marthe. Sous l’ombrelle de la confidence, nous nous donnions des airs de vieilles amies de longtemps.

    Elle a ouvert ses longues ailes colorées de mots doux et elle s’en est allée. C’était le premier jour de février.Voilà ce que j'apprends ce vendredi, le coeur chiffonné. Elle est partie rejoindre son amoureux, je crois. Il me semble les voir se tendre les bras.

     Vole, contente, belle et grande dame au coeur pur!

    Je te regarde flotter, légère comme un papillon, et je reste sereine mais, oh combien triste à la fois...

    Merci pour ta confiance amie lointaine et proche, inconnue et si tant devinée pourtant.

    « toujours rienL’arbre content »

  • Commentaires

    7
    Mercredi 7 Mars à 08:04
    marine D

    C'est un bel hommage à cette grande dame que j'aimais tant !

    Bonne journée

    6
    Lundi 5 Février à 16:24

    bel hommage à une aminaute, papillon du ciel maintenant ! bises

    5
    Dimanche 4 Février à 18:01

    Quand les ailes s'ouvrent pour s'envoler dans l'ailleurs, on ne peut qu'être triste et à plus forte raison quand il s'agit d'une connaissance aimée.  De tout coeur mes sincères regrets à toi et sa famille.

    Bises, @nnie

    4
    Dimanche 4 Février à 00:55

    Elle va beaucoup nous manquer. C'était un grand coeur, une belle plume, une âme pure.

    Tu lui rends ici le bel hommage qu'elle mérite, avec des mots qui lui auraient plu, car ils ressemblent aux siens.

    3
    Samedi 3 Février à 17:55

    Triste et sereine, oui je ressens la même chose hélène !

    Triste car ses pages ne se rempliront plus qu'en silence, sereine car Lorraine nous porte et nous berce de loin ...Sa présence restera magnifique, forte, douce, et magistralement apaisante !

    Je t'embrasse hélène : sabine

    Peut-être pourrions-nous lui laisser dans la poche quelques-uns de nos bonbons clair de lune ....

    2
    Samedi 3 Février à 10:58

    C'est certain, elle a rejoint celui qui lui manquait tant.

    Une belle et grande dame, une amie au grand coeur... elle va nous manquer, beaucoup.

    Merci pour cette page, Hélène.

    1
    Samedi 3 Février à 10:15

    Merci, Hélène, pour ce beau texte qui nous rend Lorraine si proche et si chère à nous aussi, et qui nous élève vers cette beauté que nous rejoindrons tous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :